MA ROQUINERIE

"laissez l'onde aller légère aux sources du souvenir...c'est là que se trouve le meilleur à venir" kb

mercredi, avril 18, 2007

Achevons le propos pour être...



Post inspiré par Leblase










« Tu vas ouïr le comble des horreurs.
J'aime...À ce nom fatal, je tremble, je frissonne.
J'aime...
»
Phèdre de racine




Ne vous leurrez pas quant à mon apparente facilité d’agencer les mots.
Jusqu’à il n’y a pas très longtemps, écrire pour moi était souvent pénible car je n’étais jusqu’à cette douce rencontre, qu’un ensemble incohérent de propos inachevés

Comment vous expliquer la chose...chaque phrase pour me satisfaire se devait d’être par son sens « définitive » alors que moi, mortel par essence (et par naissance) je ne pourrai jamais l’être dans l’absolu. Souvent je tournais une journée entière autour d'une même phrase. Je l'écrivais. Je la rayais. Je la récrivais m’attardant au parfait du sens là ou les choses ne devaient en fait être qu’aisance...

L'interférence du passé et du présent bridait alors mon discours. La nécessité de me décaler par rapport aux événements racontés venait souvent rompre l’ordre chronologique de cet enchaînement de vie qui donnait toute sa quintessence au « moi ». J’avoue avoir mis longtemps à comprendre cette indolente remarque que m’avait faite Jean Barbé qui animait alors l’atelier d’écriture sur Ev : « tu devrais lâcher un peu la bride à ton écriture ». Il ne pensait certainement pas si bien dire...

J’ai réalisé après quelques essais que lâcher la bride au propos était de laisser s’achever le propos pour que l’histoire se détache du récit. Lâcher la bride c’était accepter de lâcher prise de tous ces faux repères suspendant l’être au propos et accepter la mouvance des choses de ce monde. Lâcher la bride c’était graviter autour de l’inextinguible repère qu’est la pulsation universelle dans sa dimension « amour ». Lâcher la bride n’était pas absolument de se faire comprendre mais d’abord de se laisser parler. Lâcher la bride était surtout, ce que je trouve le plus merveilleux, de ne pas seulement raconter ce que l’on était mais de laisser ce que l’on a été raconter ce que l’on est indépendamment d’une chronologie castratrice.

Lâcher la bride m’a permis de rencontrer ce « moi » qui était là, à portée de main...au bout des doigts

Il m’aurait fallu juste un coup de plume pour me dépoussiérer le regard...



kb...à bride abattue











37 commentaires:

  • À 12:24 PM , Blogger laseine a dit...

    Bnojour Kb,

    "pas absolument de se faire comprendre mais d’abord de se laisser parler"
    plutôt que dire la chose laisser la chose te dire

    salut

     
  • À 1:02 PM , Blogger kingstoune a dit...

    j'adore


    ayoub.. en rupture (de mots :p)

     
  • À 1:06 PM , Anonymous kb a dit...

    laseine> tout à fait...il m'aura fallu quand même un bon bout de temps pour le comprendre

    ayoub> ça fait un bail dis donc. ça baigne?

     
  • À 1:10 PM , Anonymous ancolie a dit...

    kb, tes mots ressemblent pour moi à de la calligraphie, ils dessinent un espace... Je ne les comprends pas toujours, mais justement, c'est y errer qui me plaît

     
  • À 1:26 PM , Anonymous kb a dit...

    Ancolie...tu viens, par ton incomplète compréhension de mon parler, semer agréablement le doute sur ma finalité...j'ai donc encore un peu de chemin à parcourir avant de finir :))

     
  • À 3:39 PM , Blogger Majnouna/Majdouba a dit...

    Attention, arrête ça tout de suite, pauvre ingénu, tu t'es laissé prendre au piège! Au piège de quài? Mais de l'écriture pardi! bientôt ta vie, tes sens, tes sentiments, tout, ne saurait être que par et pour l'écriture. C'est un cadeau empoisonné, que cette sorcière d'écriture, oui, oui, elle te domine, elle menera ta vie, te fera repousser les limites de ton esprit, oui, t'auras une machine à ecrire dans ta tête, et au lieu de ressentir l'amour, la joie, la tristesse, tu pensera aux mots que tu ponderas le soir devant ta feuille en papier, les mots remplaceront tes sens, fuyez, fuyez, l'écriture vous auras tous, oui vous tous, bloggueurs inconscients...

    Majnouna/Majdouba (venez chez moi pour voir les dégats de l'écriture sur une vie) :)

    http://macosa.blogspot.com

     
  • À 3:57 PM , Anonymous Anonyme a dit...

    Outstanding ! Thank you KB.


    S... qui croyait avoir horreur des horreurs...

     
  • À 4:29 PM , Anonymous kb a dit...

    dites donc belle S...
    il est quasi modo ton horrible propos et je te le dis en mode grosso
    au fait c'est quand qu'on se roule des pelles pour mélanger le mortier de notre durable amitié?

     
  • À 6:50 PM , Blogger Majnouna/Majdouba a dit...

    Et moi qui esperait une réaction, rien walou, et vlan dans ta gueule, même pas un haussement de sourcil.. pfff, mon jounoune serait-il en perte de vitesse?? faudrait-il que je passe à un jounoune2.0, j'aurais toute ma nuit pour méditer sur ces qustions profondément métaphysiques...

     
  • À 7:08 PM , Anonymous kb a dit...

    j'ai réagi pourtant...chez toi :))

     
  • À 7:11 PM , Anonymous kb a dit...

    faut dire aussi que ta multiplisité ne rend pas les choses faciles :))

    va voir sur macosa

     
  • À 9:03 PM , Blogger Majnouna/Majdouba a dit...

    j ai adoré ton com', qui ressemble etrangement à la vraie reponse du Dr Th. je devrais peut être changer de doc?

     
  • À 11:18 PM , Anonymous Anonyme a dit...

    Par mon "horrible propos", je ne faisais que répondre à racine.

    Au fait, que veut-il dire "se rouler des pelles"" ? Connais pas...

    S...

     
  • À 2:26 PM , Anonymous mehdi7 a dit...

    S -> Kb est un grand creuseur des sentiments devant l'Eternel. Pour approfondir les choses, il a besoin de rouler des pelles parce qu'une seule pelle ne lui suffit pas.
    Mais gageons qu'il a le souffle pour tenir la distance.

    Mehdi7... Le souffle coup(l)é

     
  • À 7:46 PM , Anonymous leblase a dit...

    j'abonde avec Laseine: la leçon de l'écrit est bien
    " d’abord de se laisser parler"
    Car c'est ainsi, bizarrement qu'on parvient à transmettre...
    Enfin, quand j'arrive à me comprendre.

     
  • À 5:41 PM , Blogger Majnouna/Majdouba a dit...

    majnouna/majdouba toute rougissante de honte : "moi zossi je suis zamoureuse, mais de 3 mecs à la fois, ça compte?"

    ps: les 3 en question sont les 3 personnages principaux de mon blog :)

    pss: j'espère que certaines personnes finiront par comprendre que la vie que j'écris sur mon blog est la vie que je "rêvalise" et non celle que je vis (un peu comme dans le film "la science des rêves"

     
  • À 5:51 PM , Blogger Imaaane a dit...

    c çaaaaaaa..Kb, tu peux toujours essayer de noyer ta sirène..viabloga, avec ses ki c répond à qui c ne devrais pas trop t'arranger..:))
    un tit bisou pour sophia..:)

     
  • À 11:34 PM , Anonymous N@doud@ a dit...

    Je frôle toujours l’euphorie à chaque fois que je lis tes écrits, ils sont tellement féeriques que je m’imagine dans les nuages à querir les cieux et leur créateur. Je suis vraiment en manque de mots et d’expressions
    Merci Kb

     
  • À 11:38 PM , Anonymous Anonyme a dit...

    nariiii, une autre. Ca fait trop de zham... loooooooooooooooooooool

     
  • À 1:16 AM , Anonymous Anonyme a dit...

    IL M'arrive d'errer certains soirs pour rimer ,alors que ce n'est méme plus une mode ici bas !et il m'arrive de formuler des recettes magiques que je ne devinais pas ...il m'arrive encore d'envoyer des textos qu'on e renvoie tellement c'est beau et inédit ...en me disant es tu folle ?faut pas ecrire comme ça ?
    je rigole moi la a ware !
    kb c'est fabuleux ce que tu dis ...je me delecte qd je lis tes états d'ames c'est poignant !de quelle reinincarnation tu débarques ?(je sais ,je te parle pas d'avions en ce moment ) je te parle de reincarnation....
    ya un copain qui vient de me passer ce que j'ecris parfois qd je suis dans ces airs incertains ,quand dans une souffrance extreme de solitude un peu perverse que nul de ces jeunes ne connaisssent encore ,j'ecris ...et j'ecris et je n'enrregistre rien ,les émotions qd elles passent ,on les laisse passer ..sans prevenir personne !merci l'ami de me repasser ces ecrits !tiens kb un de ces 4 je vais en faire un sacré truc!....et tu seras le premier à me re....
    je te respecte trop dans tes delires dans tes penséés dans tes productions ...tu nous fais planer !normal tu es dans les avions!...allez c'est super ce que tu fais !le kb qui ne change jamais de veste !
    continue fiston!
    la baronne.(personne ne m'a souhaité joyeux anniversaire!)

     
  • À 12:46 PM , Blogger Imaaane a dit...

    mdrrrrrrrrrrr...sophia, t'as qu'une alternative, sature ma cherie..satuuure..:))

     
  • À 3:31 PM , Anonymous murcia a dit...

    Et puis c'était comme ça, comment le lui dire autrement si c'était avec Monet que je pouvais toucher son sens de la couleur dont d'ailleurs je ne savais rien de son sens de la couleur je veux dire mais ce que j'y pouvais moi, qu'elle me comprenne ou pas suive mon récit ou pas puisque c'était cette vision d'un champ de coquelicot et non pas un mot, un champ. Non pas le mot coquelicot mais le tableau et même pas, l'image de l'écran . Et c'est ça que j'ai dit.

     
  • À 5:19 PM , Blogger Loula la nomade a dit...

    La Baronne,

    Joyeux anniversaire. Une ondée de plaisirs et de bonheur.
    Mwah

     
  • À 9:31 AM , Blogger Imaaane a dit...

    va voir le Kb, g interrompu ma pause, suite à ta demande..dès que je l'ai lue, juste hier..c'est pas très bien ficelé..mais bon..q'bal 3la ma oujed, nta machi berrani..:))

     
  • À 3:24 PM , Blogger Loula la nomade a dit...

    Wakha 3lik a Imane, nous comptons pour du me7rach ou quoi. Ma fiha bass, je t'ai kamême laissé un commentaire.
    Mwah

     
  • À 6:23 PM , Blogger Imaaane a dit...

    S..je n'ai fait aucune allusion à quiconque, c'est juste une histoire, des questionnement, chacun est libre de s'exprimer comme il veut..rien ne me dérange..
    de toute façons je viens de supprimer mon dernier billet..sans aucun regret, désolée que tu le prennes mal..

     
  • À 6:58 PM , Blogger Loula la nomade a dit...

    Imaaaane! Ton billet était magnifique. 7chouma 3lik, il devrait selon moi figurer avec celui de Kenza dans l'anthologie de la blogma. Sérieusement.
    Mwah en espérant que tu changes d'avis

     
  • À 3:06 PM , Blogger kb a dit...

    Bonjours à toutes et à tous
    Il s'en est passé des choses pendant mon abscence ce week-end.

    a vrai dire je n'aime pas trop écrire ce genre de comm, comme je n'aime pas censurer les comms aussi licencieux soient-ils.
    mais je pense que lorsque il s'agit de paroles blessantes, il vaut mieux les effacer amenant le pardon, s'il vient à être prononcé, trouver plus facilement place sur les cendres de l'oubli.

    a toutes celles et ceux qui ont pu être à un moment blessés par les paroles des autres ceux et celles je vous prie d'accepter mes excuses pour les désagréments subits par des propos qui je suis sûr dépassaient de loin leur intention

    kb...confus

     
  • À 6:15 PM , Blogger laseine a dit...

    Je croyais avoir lu une déclaration d'amour ici. D e je ne sais plus qui à je ne sais plus qui.
    Peut-être bien que je dois commencer à me soucier de mon alsheimer précoce !!

    y'a-t-il bien eu censure ici ?

     
  • À 6:44 PM , Blogger Imaaane a dit...

    il est pas aussi précoce que ça va..:))

     
  • À 9:50 PM , Anonymous kb a dit...

    nadouda> retrouve vite tes mots et tes expressions...c'est que driss il est pas fort en lalgage indien :))...amitiés à lui au passage

    baronne> fallait me la donner le date de ton annif !!! on aurait fâté ça façon glandu Vs pink oliphant...que la vie te soit clémente baronne

    blase> tu joue a l'affluent du fleuve qui coule qui coule c'est ça?? :))

    Laseine> apprend moi ces incantations qui font fuir le mauvais sort qui me rentre par toutes les pores

    Imane> allah yakhlik dima m'amna...biya :))

    Loula> mwah


    Murcia> attend un peu que je branche mon traducteur coquelicotier et je m'en reviendrai

     
  • À 11:27 PM , Anonymous mehdi7 a dit...

    Et pas de bisoux pour moi? :'-(

    J'espère que ce n'est pas de moi que tu parlais pour les coms licencieux... ça m'obligerais à me suicider de honte en sautant du 2ème sous-sol d'un très haut bâtiment :-s

     
  • À 8:15 AM , Anonymous kb a dit...

    mehdi> tu sais n'ta je te considère fhal moul eddar :))

     
  • À 1:44 PM , Anonymous dima a dit...

    J'adore, J'adore et j'adore...

    "mais je pense que lorsque il s'agit de paroles blessantes, il vaut mieux les effacer amenant le pardon, s'il vient à être prononcé, trouver plus facilement place sur les cendres de l'oubli."


    J'adore surtout le "s'il vient à être prononcé" :)))


    dima...jaloux de Kb le web-désiré

     
  • À 4:21 PM , Blogger Loula la nomade a dit...

    KB, je te mwah back:-)
    Au fait, tiens Laseine, could you tell me why your blog has disappeared?
    Mwah

     
  • À 6:51 PM , Blogger laseine a dit...

    loula,

    Mon blog ! une sacrée histoire ! squatté par un connard qui y fait de la pub.
    Comment est-ce possible ?
    Très simple ...
    mon url était : http://garawal.blogspot.com
    l'autre jour j'avais envie de le fermer qq temps, j'ai modifié l'URL en ajoutant "audela" c'est devenu : http://garawalaudela.blogspot.com
    mais du coup l'adresse originale est libre.
    Un connard qui était apparement QANI l'a prise le soir même. Trop tard laseine ton adresse est squattée.

    Le pire c'est que le mec a changé un peu les couleurs mais a gardé le titre GARAWAL - AMUD O'AWAL et a mis plein de pub de merde.

    alors tous les liens qui référençait laseine (sur garawal) ramène vers un connard qui squatte mon URL, et je ne peux rien faire.

    donc chers amis http://garawal.blogspot.com est devenue http://garawalaudela.blogspot.com par la force des choses

     
  • À 9:24 PM , Blogger Loula la nomade a dit...

    Laseine, ok, j'ai changé le lien vers ton blog. Merci.
    Mwah

     

Enregistrer un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]

<< Accueil