MA ROQUINERIE

"laissez l'onde aller légère aux sources du souvenir...c'est là que se trouve le meilleur à venir" kb

mardi, février 20, 2007

L'enKBlé















Chers internautes, excroissances molles et autres bizarreries de la toile, j’ai, par un heureux hasard, retrouvé ce rescapé d’une période prolifique où le verbe se vouait corzé âme (ah bon ? ya une faute ??) à la rhétorique oiseuse certes, mais non moins porteuse d’une sincérité franche (vous savez maintenant depuis l’temps que j’aime plaire aux nasmes) dans l’expression égotique de ce qui anime (dans le bien parlé) la part réelle de notre illusion virtuelle (trouvez l’intrus…mais ne le chassez pas). Une sincérité taillée maison dans l’antagonisme de la particularité - ondoyante au vent - de notre société schizophrène.

Merci donc à tata Loula qui dans son brunswick lointain règne en beauté sur les vertes prairies où nos emplumés ancêtres ont inventé cette tubercule à laquelle vous vous retrouverez bien souvent qualifiés…patates ! (C’est chez elle, dans la transloulienne, que j’ai retrouvé la tubercule en question…un post frayé initialement dans ce précambrien du net du père zizi : le forum du JH )
Chers internautes, furoncles purulents et autres créatures de la toile, je vous sers donc la purée:

Nous sommes parait-il à l’ère de la communication.
Pourtant, malgré les écheveaux de câbles déroulés sur toute la planète, la communication part en quenouille ! si les satellites permettent à tout moment de s’étourdir aux bavardages numériques d’un écran scintillant, ils laissent chacun dans l’attente désespérée d’un souffle reliant, d’une parole signifiante. Nous restons là orphelins de sens à nous laisser assiéger par des discours enflés et vides. Certains tentent de nous faire entendre cette implacable vérité et nous invitent à nous voir, cloués par nos rêves de partage, rompus de désirs. Ils nous proposent des règles de communication, de nouveaux modes relationnels. Mais trop souvent, dans une application sans cœur, le stade du solfège n’est pas dépassé et les sonates légères restent en exil.

Il nous a été donné à tous de rencontrer ces maçons du langage qui construisent des paroles infroissables, des paroles dallées de théories, excédées de technique où chaque mot suinte la rigueur de l’artifice.

Combien de ces propos savamment plâtrés, lissés de neutralité à tout crin, nous ont laissé là, dans l’abîme de la distance, résignés...

N'y aurait-il que mutisme, rixe ou échafaudage factice ?...
Pour certains, apprendre à communiquer, c’est apprendre à traverser le fossé, à nier le terrible vide qui signifie l’inaccessibilité de l’autre. tout parle de rapprochement, d’effacement des distances, de solidarité, mais tout confirme par ce même propos, cette vision erronée que toute est séparé.

« le fait est la différence, non la séparation », affirmais Swamiji (un copain indien) . Lorsque la main gauche est brûlée et que la main droite y passe un onguent, est-elle généreuse à l’égard de cette autre main ? non, bien sûr, puisqu’il s’agit du même corps !

et si je parvenais à voir l’autre comme une continuité de moi-même dans son altérité ?...
je rêve d’un monde où chaque respiration serait la trame d’un lien, chaque regard la lumière tout entière dans son mystère particulier, chaque bouche comme une boucle reliant l’infinie variété de êtres.

Je rêve d’un monde de communion où la fraîcheur des mots serait caresse, où le silence serait asile....et où la confiance et non la certitude serait règle....



kb...le grand toron

8 commentaires:

  • À 5:31 PM , Blogger Imaaane a dit...

    mais encore sommes nous vraiment nous mêmes devant nos pc ? et pourquoi nous sommes devant ce pc?, cherchons vraiment à communiquer ou juste à faire partie d'une masse de solitaires anonymes pour alléger notre propre solitude, quand on répond est ce qu'on répond à des personnes, des pseudos, ou plutot à des phrases où à alors à nous même..une sorte de communication masturbatoire.
    cherchons à atteindre l'autre, être à son écoute ou juste combler nos petits manques à coups de cliks effénés qui sautent d'un lien à l'autre, sans jmais étancher leur soif...une vraie communion est telle possible entre schizophrènes, pseudos le jour, prénoms le soir..?

     
  • À 6:33 PM , Blogger Imaaane a dit...

    je pense que sur le net, on pense ce qu'on aimerait bien penser, et l'on est ce qu'on aimerait bien être, et ces derniers temps..la plupart de la blogoma veulent ne plus être..peut être que j'ai compris de ton post ce que j'ai bien voulu comprendre..bon là je me cause, c'est clair.
    tiens je me demande à moi, pkoi dans ton blog, les commentateurs ne se parlent pas, ils s'adressent juste à toi, et tu réponds...ou pas..faut communiquer kb.
    imane..l'entartreuse.

     
  • À 6:43 PM , Anonymous Sana a dit...

    Communiquer. Envisager une communication avec quelqu'un ou avec une masse d'individus. Se communiquer quelque chose à soi-même, silencieusement, de peur d'être pris pour un martien ou tout simplement pour un fou.

    Tout le monde cherche par tous les moyens à communiquer. Mais que communique-t-on, au juste, et comment ? Imane l'a dit autrement, nous subissons la tendance schizoïde d'une société essentiellement composée de personnes en mal-être profond. En mal-être permanent.

    Nous "formatons" nos discours et nos attitudes. Nous nous efforçons d'en faire des choses intouchables, irréprochables. Irréprochables, du point de vue de l'éthique, des moeurs, de la religion, des dernières tendances, de la mode, etc. De l'autre. Le Marocain change d'attitude au gré des personnalités qu'il rencontre. Au boulot, il est servile vis-à-vis de ses supérieurs, et despotique, méprisant vis-à-vis des petits nouveaux. Dans les cafés, il est flegmatique, dédaigneux, - Evidemment, il faut se donner une contenance ! Comment peut-on vivre sans ces "extraordinaires" masques, sans se badigeonner de paillettes ? Rien de ce que nous ressentons vraiment ne doit filtrer ! -

    A la maison, il est religieux, athée, fidèle, infidèle, hypocrite, sincère, débordant d'énergie, déprimant par mimétisme ou par crainte d'être mal compris ou taxé de bizarrerie. Sur Internet, c'est pareil.

    Les masses ne souffrent pas les êtres entiers et originaux. La différence est abhorrée partout. Jalousée partout. Singularité rime aujourd'hui plus que jamais avec monstruosité. Ca pousse bien des personnes magnifiques à se dépouiller de ce qui fait tout leur charme.

    (...)

    (Ouais, je sais, c'est hors-sujet, mais on est pas à l'école ou au boulot, que je sache :P)

    Headache.

     
  • À 7:09 PM , Blogger Imaaane a dit...

    yessss sana..personne ne peut t'interrompre, sors du sujet, t'es nulle part, que sur le net, virtuelle et libre..:))

     
  • À 8:54 AM , Anonymous kb a dit...

    Imane> "tiens je me demande à moi, pkoi dans ton blog, les commentateurs ne se parlent pas, ils s'adressent juste à toi, et tu réponds...ou pas..faut communiquer kb."

    c'est vrai ce que tu dis là!! pourtant je ne le leur ai jamais interdit :))

    sana> plein de vérité dans ce que tu dis avec cependant une tendance à la "généralisation", attitude nuisible dans la communication car enclavant l'être dans une conception "préjugée" de l'autre poussant au repli sur soi et surtout ramenant la "communication", telle que je tentais de décrire dans mon post, à son anaphore du "papotage"

     
  • À 9:23 AM , Anonymous kb a dit...

    sinon (quel flemmard je deviens!!) j'ai retrouvé ça aussi dans un comm chez ML à propos de communication cybernétique :))

    Bon j'ouvrirai cet intéressant débat sur la communication cybernétique via l'idéation projectionniste à tendance fabuliste basée sur le regard boiteux que nous permet le net (pas si net que ça tout de même, vu qu'à part les gens que l'on connaît, nous avons plutôt du mal à imaginer l'autre derrière son écran, ce qui nous pousse donc à fantasmer quelque peu, tantôt idéalisant tantôt diabolisant et ce, à la seule mesure de mots plus ou moins bien agencés).

    Mais la vérité vraie, celle qui n’existe plus hélas depuis l’avènement de Microsoft, est que peut-être Hobahoba n’est-il qu’un éléphant savant à qui son Karnak de maître a appris les rudiments d’Internet à grand coups de cacahuètes, et que Sophia n’est qu’une renarde argenté qui a développé une intelligence pointue par instinct de survie, sa fourrure étant grandement prisée, et que Docteurho n’est qu’un programme intrus et écornifleur (je vous laisse chercher ce que ça veut dire…faut bien développer la culture de temps à autre) résidant dans le serveur de Maroc Télécom soupçonné en sus d’avoir été implanté par Bell canada pour moucharder à la CIA via le bureau d’Ottawa toutes les conversations officielles et assimilées du territoire (avouez que lorsque vous dites « je suis docteur » et que lorsque on vous demande « dans quel hôpital ? » vous répondez fièrement « maroc télécom ! 3ème Dan en karaté » ça fait plutôt louche...à moins que cette institution ne partage les mêmes locaux que le célèbre « 36 »), et que M.L porte un masque qu’il ne retire qu’une fois enfermé à double tour dans sa chambre à coucher pour faire son zizi (yassine de son vrai prénom), et que celui que vous vous identifiez comme Yassine Zizi n’est nul autre que Mustapha Alaoui (vous voyez bien qu’il est au matin maintenant !! ) et que Mustapha alaoui n’est qu’une otarie du brésil à laquelle on a greffé le cervelet d’un perroquet gabonais (c’est ceux qui parlent le plus bien)…ou zid ou zid…

    La vérité est ailleurs comme dirait Bardot qui se prend pour un phoque de Durban (surtout depuis qu’elle à cette moustache que l’épilation n’arrive plus à cacher), et qu’il ne faut pas toujours se fier aux apparences qui de la ressemblance à l’éléphant n’ont que la trompe.


    Mais que tout cela ne vous effraye point. Comme Sophia me traite de v…. mon premier réflexe, machiste du nom, me criait dans l’oreille gauche « viril ! Viril » tandis que la bulbéo prostatique me criait dans la droite « Vieux con ! Vieux con », mais le zen, çui qu’a toujours le dernier mot, empreint de son aura de sagesse made in « china »me soufflai dans la ligne droite du juste milieu (celle qui donne toute sa dimension au sublime du fessard…ça c’est juste pour coller à l’étiquette que vous m’avez collée) « Vicelar !...Vicelard », il apparaîtrait donc que je développe un grand penchant, toujours d’après les dires de cette grande éminence grise de silicone valley..zi (mais en vrai hein…pas siliconée du tout…même pas collagénée), pour l’anormalité…c’est pour cela donc que je vous aime tous autant que vous êtes et que s’il m’arrive d’utiliser souvent le mot « aimer » ce n’est pas nécessairement en vue d’un accouplement animal (certains, qui avaient une ‘tite vision libidineuse sur ma sublime personne vont sans doute le déplorer) mais juste que je me retrouve en vous

    Bises à tous…et restez à côté…d’la plaque…z’etes bien comme ça, je vous aime et je n'en éprouve aucune honte à le dire

    kb...c'est normal!!

    ps: j'ai jamais vu un renard demander son age à une renarde avant de copuler...c'est juste une constatation dénuée de toute optique charnelle

    au départ j'avais voulu mettre juste le lien mais la fenêtre comm n'accepte pas les balises url

    http://laroussi.net/blog/index.php?2006/12/04/180-ciel-mon-mardi#c5614

     
  • À 1:16 AM , Anonymous la baronne a dit...

    coucou imane ,c'est pas mal de se parler ....faut méme se parler en dehors des pétition à signer ..y.a que ça qui nous rassemble mlheureusement...c'est la vie !donc ne pas chercher midi a 14 heures ...vaur mieux oarler à kb!en direct!en attendant les prochaines lettres et les prochaines petitions ou tt le monde devent gentille et ça communique pas mal ...comme pour les elections ...moi j'aime mekki et kb!

     
  • À 1:25 AM , Anonymous la baronne a dit...

    waw je louche de partout...desoléé mon clavier me fait defaut !hachamni !
    je reprends :imane salut ,je prefére parler a kb , vu que la communication ne passe que lorsqu'on est appelé a signer des pétitions ,tout le monde il est gentil ,apres basta...donc kb ecrit ,on lit kb ,on repond a kb!en attendazt godo!!!!
    je me demande ou sont ces gentilles demoiselles pour qui on penché ,dans un patriotisme de la libeté d'expression ? à qui ma chere imane veut qu'on parle sinon à KB ?
    pseudos je doute qu'il yait des pesuedo entre vous ! faut pas la ramener non plus dans des fictions à en dormir debout.....schizo là je suis d'accord et j'opte pour une associations de schizo de chez KB !ce serait sympa!!!!!!
    mais bon on attend encore la prochaine pétition à saigner pour mieux communiquer .....

     

Enregistrer un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]

<< Accueil