MA ROQUINERIE

"laissez l'onde aller légère aux sources du souvenir...c'est là que se trouve le meilleur à venir" kb

jeudi, mars 02, 2006

Cendres














Nu à même la terre tu arraches
avec ma chair des mots plus anciens que toi
Du temps?
Il m'en aurait fallu un peu plus
C'est qu'entre nous le voile
a eu peine à se soulever
espoir désuet de te voir encore sourire
Mais elle retombe à présent ma main
- aile disloquée –
celle qui se tendait jadis et qui chaque fois encore se rappelle
ton vide
dans l'absence duquel il parviendra toujours à se faufiler
le souvenir
Repose en paix...mon père



© kb

23 commentaires:

  • À 1:16 PM , Anonymous dima a dit...

    KB> Très Beau et sincérement exprimé. J'ai une triste et respectueuse pensée pour ton paternel qui du ciel doit exprimer sa fierté en lisant tes mots tout en regrettant ces instants où vous vous etes perdus...

    Merci Kb.
    Le temps est vie-mort.

     
  • À 1:20 PM , Blogger kb a dit...

    Dima..t'as toujours su me lire mon frère :)

    kb...respecteux

     
  • À 3:03 PM , Anonymous dima a dit...

    Kb> Je sais, Maintenant, pourquoi t'as ce don d'écrire et de se jouer du Mystére des mots : C'est ta façon de panser tes blessures intimes. Ce n'est pas donné à tout le monde que cette richesse du verbe et cette générosité du partage qui habitent ton etre...

    Ne change surtout pas mon Ami/Frère ;-)

     
  • À 4:53 PM , Anonymous Mamouche a dit...

    La vie n'est autre que le tombeau des vivants
    l'un se meut et l'autre se gîte
    que l'on pleure ou que l'on quitte
    on est tous la somme
    silence éternel et pliant.

    Juste pour toi..... même si ce n'est pas de moi.

     
  • À 6:18 PM , Anonymous Fabrice a dit...

    KB,
    Cet hommage chaleureux à ton papa est émouvant. Si la vie sépare ceux qui s'aiment tout doucement sans faire de bruit comme l'a écrit Prévert, tu as, mon cher KB, avec ce billet, témoigné à ton papa qui te voit là haut, tout l'amour que tu as pour lui.

     
  • À 7:31 PM , Anonymous Bishara a dit...

    Comme je l'ai déjà dit, on est condamné à quitter ceux qu'on aime...
    Ton poème me fait penser (quoique je pense à lui tout les matins) à mon bien aimé grand père...
    mais je suis convaincue, que leur départ n'est pas définitif, on se retrouvera dans une autre vie...
    Merci grand KB pour ce moment de partage...

     
  • À 8:11 PM , Anonymous kb a dit...

    merci à vous tous pour vos bons mots

    kb

     
  • À 8:15 PM , Anonymous Bluesman a dit...

    سلام
    الكلمات ليست لها حدود
    والالفاظ لها القدرة على تجاوز الزمن
    كلماتك النابعة من القلب لا يمكن الا ان تسافر لتلمس قلب الذي رحل
    رحل كجسد اما روحه فمازالت ترفرف بجانب النجوم

     
  • À 8:28 PM , Anonymous kb a dit...

    Bluesman> arrayhane ouannoujoume...une combinaison paradisiaque
    merci l'ami

    kb

     
  • À 10:47 PM , Blogger lynn a dit...

    Kb,

    L'hommage que tu fais à ton papa est très touchant.
    Comme Bishara , il me fait penser à mes grands parents...
    Il doit être très fièr de toi

    Lynn

     
  • À 12:48 PM , Anonymous laroussi a dit...

    Mon cher kb

    ça fait bientôt 14 ans que mon m'a père nous a quitté et il m'arrive encore aujourd'hui d'oublier qu'il est mort. J'ai quelquefois des envies soudaines d'aller au marché pour lui acheter quelque chose, des pommes, des yaourts,du fromage, bref, trois fois rien, et d'aller le voir. Je me souviens, il regardait toujours, d'abord, mes mains. Mais je suis sûr que ce n'est pas ce que je lui apportais qui l'importait, mais plutôt le fait que je venais le voir et que je le lui apportais. D'ailleurs, souvent, et surtout vers la fin de sa vie, il ne le touchait même pas. Je déposais "mes cadeaux" et m'asseyais à côté de lui. Il me posait toujours les mêmes questions et toujours avec la même pudeur et la même retenue : ça va ? Tu ne manques de rien ? Tu es aimé ? (en fait sa question, c'était plus exactement : "yak ma3zouz ? " et qui, à mon avis, signifiait chez lui : est ce que tu es estimé, respecté, voire, gratifié). Il n'a jamais osé me poser de questions sur ma femme, ni même sur mes enfants. Il faut dire que, la communication entre lui et moi a toujours été très limitée en raison notamment de l'éducation très stricte qui nous avait inculquée. Et lorsque j'ai grandi et que lui a vieilli,j'ai senti qu'il voulait qu'on se parle, qu'on échange des points de vue, sur tout et rien, mais, hélas, je n'y arrivais pas et lui non plus. Bien avant sa mort, je vivais une hantise terrible : la peur de ne pas être présent, à côté de lui, durant ce moment. A chaque voyage, et notamment à l'étranger, j'étais angoissé par cette idée. Mais, j'ai eu la chance d'être, ce jour là, bien là. C'était un jour férié.
    Merci kb d'avoir provoqué ce magnifique souvenir.
    Que ton père, le mien, et tous les pères du monde reposent en paix !

     
  • À 3:09 PM , Anonymous Bishara a dit...

    @ Laroussi
    je t'ai lu avec avec beaucoup d’émotion, de larme et de sensibilité...
    Mon père est un sujet à part, c’est toute une histoire... tu me donnes des idées pour un prochain billet
    Sincèrement Merci
    Bishara...

     
  • À 3:30 PM , Anonymous kb a dit...

    j'ai mis une boîte de kleenex sur le guéridon à l'entrée...vous gênez pas...larmoyez et émotionnez tout votre saoul :)

    kb...spiritious

     
  • À 3:58 PM , Anonymous dima a dit...

    kb> Descartes doit se retourner dans sa tombe... à moins qu'il te balance sa pique préférée en te chuchotant que le légume ne pense jamais et pourtant il est :)

    dima ... ayant du mal à rentrer chez toi aujourd'hui...

     
  • À 4:53 PM , Anonymous kb a dit...

    ben justement Dima...je m'sentais très légume en écrivant ça :)

    kb...dans un creux

     
  • À 7:29 PM , Anonymous Bishara a dit...

    KB j'ai du mal à me connecter sur mon blog... puisqu'on a le même hebergeur, c'est pour ça que je te demande de l'aide....
    je n'ai plus ma page d'accueil...
    i know that u re the best reparator ;-)
    Bishara...sans son daily

     
  • À 8:00 PM , Anonymous nawalita a dit...

    j'ai la chance d'avoir encore mes parents vivants, mais ils sont loin de moi.J'ai parfois une envie folle de leur crier: je vous aiiime... mais je n'ose pas...j'ai envie de leur sauter au cou, de les embrasser, de leur tenir la main, de poser ma tête sur leurs épaules, mais je n'ose pas non plus...
    je sais que c'est dommage, j'espère au fond de moi qu'ils le savent déjà, et j'essaie par défaut de leur prouver tout l'amour que je leur voue, en faisant en sorte qu'ils soient fiers de moi...ils me manquent tant...j'ai vraiment l'obssession de me réveiller un jour en me disant:"si seulement, je le leur avais dit"...

     
  • À 8:18 AM , Anonymous benslimane a dit...

    bishara> ta page est accessible sans problèmes pour les visiteurs que nous sommes...maintenant si toi tu n'arrives pas à te connecter pour poster c'est que soit tu rentres un mauvais nom d'utilisateur ou un mauvais mot de passe...revérifie et avise

    nawalita> quand on aime quelqu'un il faut le lui dire ou le lui faire sentir sans martel en tête ...tout simplement...tout naturellement :)

    kb

     
  • À 11:46 AM , Anonymous Bishara a dit...

    Merci KB, mais j'avais pas la page hier, peut être qu'il y avait une saturation au niveau du blogspot...
    mais là du boulot je me connecte...
    merciiii bcp KB

     
  • À 11:48 PM , Anonymous nawalita a dit...

    @KB: j'y penserais...bientôt, car je risque de passer voir mes chers "mamoune" et "baboune"very very soon:-)))

     
  • À 1:48 PM , Blogger kb a dit...

    connection

     
  • À 2:41 PM , Blogger Amud o'awal a dit...

    Cher KB,

    Allah irahmou
    Allah issebrek

     
  • À 2:55 PM , Anonymous dima a dit...

    KB> Bienvenu au club partant de mon pouvoir de remplacer 'concevais' par 'révais' afin de comprendre ta pensée du jour...

    Des regrets ? en ce qui me concerne NON puisque je me satisfait quand meme de mon etre plein de contradictions humaines, défauts à gommer et qualités à conserver ;) Narcisse ? je ne connais pas non plus :)

    dima ... et la liberté de penser

     

Enregistrer un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]

<< Accueil